samedi 28 janvier 2017

Italie - Les Pouilles dans le talon

Italie - Les Pouilles dans le talon

La traversée de la mer adriatique ne fut pas de tout repos. Le ferry datait au moins des années 80, avec des cabines à l'ancienne pas insonorisées, une nourriture plus que limite, et le wifi à payer en supplément.
C'est donc après une mauvaise nuit que nous sommes arrivés à Bari, et nous sommes directement descendus à Brindisi, en plein dans le talon de la botte. Nous sommes restés là quelques jours afin de rattraper notre retard vis à vis du projet et nous reposer quelque peu.

    



Pour reprendre notre périple, nous avons décidé de visiter le sud des Pouilles, région du talon de l'Italie. La première ville que nous avons visité est Lecce, magnifique cité aux pierres blanches, réputée pour son patrimoine artistique particulièrement bien conservé, la ville est considérée comme l'une des capitales de l'architecture baroque.
    



En nous dirigeant vers l’extrême sud-est de l'Italie, nous sommes arrivés à Otranto, port de pêche conservant l’atmosphère typique des anciennes villes commerçantes.
    


Le long de la côte, nous avons croisé beaucoup de forts, témoignant de l'importance de la défense des terres adriatiques. En roulant nous avons vu l'étonnante ville colorée de Santa Cesarea Terme, la petite ville médiévale de Castro, le port de Santa Maria di Leca, et par curiosité le site de santo pietre, et sa formation néolithique.
 

    

 

 

Notre plus grand soucis en Italie, c'est la sieste. En effet, tout est fermé entre 12h et 16h, c'est à dire pile dans nos horaires de visite. De plus, en ce mois de janvier, le tourisme est au plus bas, et les rues sont d'autant plus désertes. Il est donc difficile de s'imprégner de l'ambiance typique, mais au moins personne ne nous bousculait.

Toujours dans le talon, nous avons profité d'une autre ville typique des pouilles, médiévale et portuaire : Gallipoli
    

Légèrement dans les terres, nous avons été étonné par Ceglie Messapica, ville toute blanche aux ruelles étroites.
   

De même facture, nous avons parcouru Martina Franca, toujours aussi calme et grandiose, ainsi que Locorodonto.
    

    

Une des particularités des pouilles est ses Trullis, des maisons rondes, blanches, aux toits en cônes gris. Alberrobello en est un exemple typique, un peu trop touristique, mais où il fait bon se promener.
    

Apres avoir parcouru le talon de la botte, nous nous dirigeons vers la côte ouest pour d'autres régions de l'Italie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire