mardi 3 janvier 2017

Bosnie - Découverte de l'Herzégovine

Bosnie - Découverte de l'Herzégovine



Nous sommes rentrés dans le pays par le sud, en Herzégovine, et avons fait un premier arrêt, peu après la frontière,  dans le petit village ottoman de Pocitelj.
Entièrement piétonne, construite sur une colline et entouré de rempart, cette vieille ville est pleine de charme et d'histoire avec sa mosquée, l'ancien hammam, la medresa... En effet, la Bosnie est majoritairement musulmane, et, à seulement quelques kilomètres de la Croatie, nous avons découvert une culture et une histoire très différente.
Le village a été très abîmé pendant la guerre et reconstruit depuis.

C'est quelque chose que nous observerons tout au long de notre séjour en Bosnie: les traces de la guerre sont encore très présentes: immeuble en ruine, impacts de balle...Mais le pays a mis un point d'honneur à se reconstruire et la vie a repris son cours.
   

Nous avons repris la route jusque Blagaj et nous avons observé les premières traces de la guerre en bord de route et dans les villages que nous avons traversé.
Le village de Blagaj est surtout connu pour la maison des derviches construite dans la roche au dessus d'une grotte dans laquelle la rivière Buna prend sa source.

 

Nous sommes enfin arrivés à Mostar, la capitale de l'Herzégovine, connue notamment en Europe pour les images de guerre dans les années 1990 et son pont détruit lors de cette guerre. Après avoir tourné pour trouver un parking, nous avons rejoint le petit studio chez l'habitant que nous avions réservé car les températures négatives sont de retour. Nous avons découvert l'hospitalité et la gentillesse bosniaque grâce à cette famille qui nous a offert des crêpes pour le dessert! 

Le lendemain, c'est sous un déluge de pluie que nous avons visité la ville, où plutôt le pont, la vieille ville et ses nombreuses mosquées entièrement restaurés après la guerre et inscrites depuis 2005 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le pont, bombardé et détruit le 9 novembre 1993 par les croates, a été reconstruit à l'identique et inauguré le 23juillet 2004 (Les photos où il ne pleut pas sont celles que nous avons fait lors de notre voyage retour vers la Croatie).

       

Encore une belle preuve de la volonté des habitants de faire revivre leur ville après la guerre.
La vieille ville a beaucoup de charme malgré qu'elle soit prise d'assaut par les magasins de souvenirs et les restaurants. Néanmoins l'avantage de voyager hors saison et que nous sommes souvent seuls dans les villes et les terrasses et parasols ne dénaturent pas le paysage.
Mais le contraste est saisissant dès que l'on sort de la vieille ville. Nombreux sont les immeubles détruits et en attentes d'une éventuelle restauration. Les bâtiments, même habités, sont criblés d'impacts de balles rappelant au quotidien cette guerre d'il y a seulement 20 ans.


Sur la place d'Espagne, tous les immeubles ont été bombardés lors de la guerre et sont restés en l'état et la nature à repris ses droits. Une exception, le lycée de Mostar, dont la restauration est achevée, présente une façade orange flambant neuve qui montre une fois de plus le contraste et le travail de reconstruction qu'il reste à faire.
   

  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire