mercredi 13 juillet 2016

Iran - Mashhad et l'attente du visa Turkmène

Iran - Mashhad et l'attente du visa Turkmène

Nous arrivons vendredi soir à Mashhad, deuxième ville du pays et haut lieu de pèlerinage car c'est ici que repose l'Imam Reza, le huitième imam chiite et le seul imam à être enterré en terre chiite. 
L'ambiance de la ville est très religieuse et conservatrice : toutes les femmes sont couvertes d'un tchador, noir majoritairement, de la tête aux pieds et on croise aussi beaucoup de pèlerins venus de pays arabes, comme l'Irak ou l'Arabie Saoudite, tout de blanc vêtus.

  

Après avoir essayé de bivouaquer dans les parcs aménagés pleins à craquer, nous finissons par nous garer sur le parking du jardin botanique et il y a même un grand supermarché pour faire le plein!
Nous savons que nous avons quelques jours dans cette ville car nous ne pouvons pas récupérer notre visa turkmène avant lundi! Nous prenons donc le temps de ne rien faire et de lire pour cette première matinée dans la 2eme plus grande ville d'Iran.


L’après midi, nous allons visiter la ville et après avoir galéré un bon moment à trouver un parking accessible et gratuit, nous finissons par nous garer en plein centre ville! Nous nous baladons un moment à travers les bazars, les passages et les rues de la ville avant de nous arrêter manger dans un petit resto typique.

 

 

Nous rencontrons un Iranien qui a vécu en Allemagne de nombreuses années et qui parle donc couramment anglais et français!  Nous apprenons qu'il tiens un magasin de tapis et il nous explique ainsi la fabrication, le tissage,  les différentes qualités, etc. Nous rencontrons également Sumaye qui est designer de tapis et nous fait partager sa passion.

 

  

Notre ami nous propose de nous accompagner pour visiter l' Holy Shrine, un immense ensemble religieux, avec des mosquées, 7 cours et 14 minarets datant de plusieurs siècles, pouvant accueillir près d'1 million de pèlerins autour de la tombe de l'Imam Reza.
Le site est ouvert 24h/24 et les non-musulmans peuvent en visiter une grande partie, à l’exception de la tombe de Reza, et des deux plus anciennes courts. En tant que non-musulman, on nous impose les services d’un guide qui est surtout présent pour veiller à ce que nous ne sortions pas des «lieux autorisés » et ce malgré la présence d'un iranien avec nous.

Avant de commencer la visite, nous devons déposer nos appareils photo au vestiaire (appareil électronique interdit) et Caroline aura le droit et l'obligation de porter un tchador (un immense morceau de tissu, plutôt lourd, qu’il faut enrouler autour de sa tête, sans que les cheveux ne débordent sinon la police du tchador nous le signale! A la fin, tu finis avec un visage en losange, comme toutes les autres femmes….)

    

Le soir, nous nous garons juste en face de l'ambassade du Turkménistan pour y être à la première heure demain et nous sympathisons avec le garde qui surveille au final plus la Mucomobile que l'ambassade!

Dimanche, à notre grande surprise, l'ambassade est fermée alors qu'on nous avez dit à Téhéran que les jours d'ouverture étaient les mêmes! Nous devrons revenir lendemain!
Nous décidons donc d'aller nous balader dans les environs de la ville et d'aller manger dans un restaurant typique dans un petit village.

  

En revenant en ville, nous décidons de mettre la Mucomobile en ordre pour être prêts pour notre départ pour le Turkménistan. Nous remplissons donc la réserve d'eau dans un parc, vivons la réserve d'eau usée et les toilettes et cherchons à faire changer notre pneu qui avait explosé à notre arrivée en Iran. Malheureusement, la marque Michelin n'existe pas en Iran et nous abandonnons l'idée de le remplacer ici.

Nous allons donc faire le nettoyage de printemps de la Mucomobile qui en a bien besoin intérieurement comme extérieurement!
Apres 2 lavages, 1 shampoing, 2 rinçages, de l'huile de coude, le lavage des tapis et des rideaux au karcher, le nettoyage du sol et surtout le nettoyage de la cabine conducteur au karcher!! La Mucomobile est méconnaissable!

   

Nous allons ensuite de nouveau nous garer devant l'ambassade et il fait tellement chaud que même le garde nous ramène des bouteilles d'eau congelées pour tenir le coup! Avec une tenue intégrale et le voile, c'est difficile de tenir le coup!

Lundi matin, nous sommes à l'ouverture de l'ambassade mais nous essuyons un refus alors que notre visa commence aujourd'hui!  Nous ne pouvons avoir aucune information et ne savons pas quand nous pourrons l'avoir. Nous savons juste que notre visa dure seulement 5 jours du 11 au 15 et que plus tard nous l'avons, le moins de temps nous avons pour traverser le pays!
De plus, nous nous étions psychologiquement préparés à quitter le pays et c'est un vrai coup de massue!  Il fait chaud, nous sommes coincés dans la 2ème plus grande ville d'Iran, il n'y a rien à faire dans cette ville et Caroline commence à ne plus supporter le voile sous cette chaleur! Le moral n'est pas au top! Nous décidons d'essayer de passer le temps au mieux et de nous installer dans un parc pour la journée mais c'est sans compter les parcs complets et la trop grande gentillesse des Iraniens qui ne nous laissent pas nous installer ou nous le souhaitons pensant nous faire plaisir... Bref nous n'avons plus de patience et passons au plan B : aller chez Vali, une guesthouse où nous pouvons nous poser, faire des lessives et surtout… Caroline peut être « dehors » en débardeur et sans son voile dont on pensait pouvoir se débarrasser plus tôt!

Nous passons l'après-midi à lire, faire des lessives et allons nous balader dans les bazars de la ville en profitant de la spécialité locale : les smoothies!

  

  

  

Mardi matin, après un nouveau refus pour nos visas, qui ne nous aide pas à nous rebooster, nous passons la journée chez Vali, nous n'avons pas la grande forme ni physique ni morale alors on reste allongés à côté des ventilos à lire, dormir, etc. En fin de journée, nous préparons le repas avec Frédéric,  un autre Français présent chez Vali.  Au menu : gazpacho et clafoutis aux cerises!

Mercredi 13, nous allons de nouveau à l'ambassade à l'ouverture en espérant enfin avoir LE VISA! Nous nous présentons de nouveau à la petite fenêtre et nous croisons les doigts lorsque nous entendons enfin : "your visas are Ready!  Please wait 10 minutes! " YOUPI!!!!
Bon la seule chose c'est qu'il ne faut pas traîner car nous avons demandé un visa de 5 jours du 11 au 15 juillet et les dates ne peuvent pas être changées!  Donc nous avons déjà perdu 2 jours de visa et devons passer la frontière avant 13h!

Nous courons donc à la Guesthouse pour prendre nos bagages et en route pour le Turkménistan!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire